L'huile de dormance

Saviez-vous que vaporiser l’huile de dormance sur vos feuillus et haie de cèdres est une action préventive de haut rendement? L’huile de dormance s’avère tout simplement une huile minérale. Lorsque celle-ci est appliquée sur les végétaux, elle a un effet de suffocation sur les œufs et insectes nuisibles, car en les recouvrant d’huile, cette action vient donc boucher leurs pores.
 
Ne vous inquiétez pas, cette huile n’est pas nuisible pour les humains, mammifères, oiseaux, poissons et autres espèces. Bref, elle vous aide tout simplement à réduire vos problèmes de pucerons, acariens, tétranyques, cochenilles en plus de diminuer le nombre d’applications secondaires de vaporisation foliaire nécessitant un insecticide. 
 
Si vous possédez des arbres fruitiers, il est possible de combiner l’huile de dormance à un fongicide soufré ou cuivré. Ainsi, une fois mélangée à ce liquide, cette bouillie agira contre les développements des maladies fongiques tels que les tavelures sur fruits et feuillages.
 
Le moment idéal pour en faire l’application est avant le débourrement des bourgeons et lorsque la température se situe près de 10°C. Il est important de réaliser cette application lorsqu’aucun risque de pluie ou gel n’est prévu. Il est nécessaire de s’assurer d’une période d’assèchement adéquate pour avoir un bon résultat. Un taux d’environ 80% d’efficacité est observé lorsqu’elle est appliquée en temps opportun. Malheureusement, ce type de vaporisation foliaire doit cesser dès que les températures atteignent les 22°C.
 
Si des bourgeons ont commencé à éclore, il est possible d’effectuer la vaporisation. Toutefois, il faut ajuster le dosage pour éviter des brûlures.
 
COMMENT APPLIQUER CE PRODUIT ? L’application de l’huile de dormance s’effectue à l’aide d’un équipement manuel ou mécanisé dédié à la vaporisation. Il est recommandé d’utiliser un vaporisateur avec buse pour gouttelettes fines ce qui permet une meilleure couverture lors de l’application. Une fois bien équipé, il suffit de vaporiser et couvrir toutes les parties accessibles.
 
ATTENTION AUX EXCEPTIONS : Certains végétaux peuvent être sensibles à l’huile tel les épinettes et les genévriers bleus. Ainsi, il est préférable de ne pas traiter les conifères bleutés. En effet, l’huile de dormance viendra alterner leur couleur bleutée pendant la saison. À exception près, il ne faut pas en vaporiser sur les rhododendrons, azalées, houx et ifs. En somme, tous les végétaux qui gardent leurs feuillages en période hivernale ne doivent pas en recevoir.
 
Bien que la fenêtre d’application peut être parfois très restreinte, il est de bonne pratique d’agir en mode de prévoyance, et ce, surtout si vous avez déjà connu des situations problématiques antérieures. Par exemple, la mineuse de bouleau, la mineuse du thuya, les araignées, les tétranyques, les phytopes sur érables, les cochenilles et les tâches sur les pommes et autres fruits.
 

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous contacter! 
 
                                                                                                                Vos experts du Groupe Ferti


Si vous désirez être retiré(e) de notre liste d'envois,  cliquez ici